Être ou devenir formateur en 2021

18 février, 2021

Crise sanitaire, changement des attentes et méthodes, les nouveaux enjeux pour le métier de formateur en 2021 .

Dans un contexte de mutations constantes et rapides, la définition de l’action de formation, les méthodes et attendus évoluent.


Les professionnels de la formation doivent s’adapter, se former, s’informer, pour continuer à soutenir le développement des compétences et susciter l’innovation.


Cette fonction d'accompagnement ne va pas de soi et a besoin d'être "outillée" afin de faire face aux changements.

L’accès aux métiers de la formation La loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » organise un processus de transformation en profondeur de l’écosystème des acteurs de la formation. Les organismes de formation sont confrontés à des difficultés et le secteur fait état de difficultés croissantes pour recruter des personnes compétentes.

Si le statut d’auto-entrepreneur progresse parmi les formateurs, il existe de nombreux statuts d’emploi parmi la population active du secteur : salarié temps plein, vacataire, portage salarial…


L'essort de la formation à distance et la nécessité de maitriser les outils numériques.


Les métiers du secteur de la formation se transforment rapidement et les nouvelles modalités de formation telles que la formation à distance et l’AFEST imposent l’acquisition de nouvelles compétences pour l’ingénierie de formation et la mise en œuvre des parcours.

La diversité des publics accueillis comme l’accueil de publics de plus en plus éloignés de l’emploi impacte plusieurs fonctions au sein des organismes, voire en nécessite de nouvelles (accompagnement social…).


Une formation des personnels non seulement aux pratiques numériques mais également en pédagogie est nécessaire pour repenser l'ingénierie, la scénarisation et l'approche éducative globale.

Les transformations du métier de formateur ne sont pas anodines, les pratiques de formation sont largement impactées et les besoins et les attentes des formateurs sont peu documentés et suivis à ce jour.


C’est à ce titre que le CRF (Contrat Régional de Filière ) est mis en place ; son objectif :

  • Améliorer la pertinence, la cohérence et la lisibilité de l'offre de formation professionnelle et garantir une continuité pédagogique pour tous les publics quelle que soit leur situation,
  • Fédérer les acteurs de la formation qui contribuent à l’évolution et la transformation des différents modes d’apprentissages ;
  • Favoriser la mutualisation d’équipements onéreux, le partage des espaces et des outils de formation,
  • Intégrer les entreprises dans l’écosystème de la formation afin de favoriser l’émergence « d’entreprises apprenantes »,
  • Développer les interactions et les partenariats entre les prescripteurs, les organismes de formation et les acteurs de l’information, de l’orientation et du conseil,
  • Faciliter la connaissance des dispositifs, la construction de parcours fluides, continus et sécurisés.

Car être formateur nécessite des compétences métiers et plus encore une méthodologie d’approche des publics.


mon compte formation se former financement cpf

Partager cette article sur vos réseaux sociaux

Nos derniers articles